SI
DEN
CES

RÉSIDENCES
2020/2021

2019/2020

2018/2019

2017/2018

2016/2017

2015/2016

2014/2015

2013/2014

2012/2013

INUI • Laurie Peschier-Pimont & Lauriane Houbey

Lauriane Houbey vit à Marseille, elle est chorégraphe, performeuse et artiste sonore. Laurie Peschier- Pimont est danseuse, chorégraphe, pédagogue, et elle vit à Nantes. Ensemble, elles forment le duo chorégraphique INUI.

Leur collaboration artistique débute en 2012 avec Matrice, pièce chorégraphique et paysagère qui aborde les conditions d’émergence d’un geste collectif, jouant de l’articulation entre l’individu, le groupe et son contexte. Depuis, leur démarche artistique cultive des attentions environnementales, et déplie en pratiques et en créations la notion de maysage - paysage en mouvement.

À l’orée d’intimes paysages aquatiques, elles créent Childhood Manifesto en 2014, pièce in-situ jouée en duo pour des plages et bords de mer. En 2016 elles inaugurent l’ École d’Art Sauvage, école performative et participative outdoor pour mettre à l’étude la notion de maysage. En janvier 2019, elle créent WAVING, une danse chorale océanique pour un choeur de 100 danseurs et danseuses amateurs. Leur prochaine création ÉCHO explore les multiples dimensions d’une empathie kinesthésique avec le spectateur.

Ces objets chorégraphiques engagent une recherche pratique sur le corps sensible et l’imaginaire, en s’appuyant sur un ensemble de techniques somatiques, d’outils perceptifs, de pratiques éditoriales et cartographiques, pour tenter des sculptures de l’attention.
Elles développent également une approche pédagogique des arts chorégraphiques en écoles supérieures d’art, leur permettant de signer des projets singuliers et transversaux : Matrice à l’ESBA Nantes donne lieu à une carte blanche pour la revue 303 - Performance, happening, art corporel. Le Travail de l’Art, workshopperformance à l’ESAD Le Havre-Rouen met en oeuvre une édition papier éponyme, en collaboration avec le designer Nicolas Couturier. L’Édition performée à l’ESAD Grenoble et l’EESAB Quimper active des archives subjectives de l’histoire de la danse pour jouer de nouvelles partitions. À l’ENSA Limoges, est créée la conférence performée Exposer, exploser, explorer avec un groupe d’étudiant·e·s et est également activé le dispositif École d’art sauvage.

En s‘intéressant à la notion de partition, leur travail se décline également sous la forme de créations éditoriales avec notamment Le Travail de l‘Art, Etirements # 2, et Waving une danse chorale océanique.
 

Lauriane Houbey et Laurie Peschier-Pimont s’associent à une myriade de projets menés par d’autres artistes, et dernièrement auprès de la chorégraphe Julie Nioche et AIME avec qui s‘élabore un compagnonnage au long cours.

meteores.org | borabora-productions.fr | FB: inui.collectif

ECHO ( ) une histoire de la lumière

Projet

« Quatre danseuses entrent en mouvement face à une foule de regardants, debout, attentifs.
Après Waving, danse chorale océanique pour 100 corps amateurs, Laurie Peschier-Pimont et Lauriane Houbey plongent dans de nouvelles eaux chorégraphiques, tout aussi frémissantes.

ECHO ( ) fait acte de contamination entre les spectateurs et les interprètes, et imagine une danse de l’empathie relationnelle. Le regardeur ou la regardeuse y est pris comme socle et piste d’élan, comme initiateur de mouvement et agitateur d’imaginaires. Un peu comme un phare aussi, dont la lumière intérieure éclaire les danseuses, les irradie, leur ouvre de nouveaux chemins.

Qu’activent les regards, les présences ? Quels flux passent d’une personne, spectatrice immobile, à ces trois corps récepteurs, révélateurs ? Comment se font-ils l’écho et le transmetteur de ce qui vibre en chacun·e ? La réponse est bien sûr à chaque fois inédite, sur le fil des rencontres.

Alors surgissent des danses qui racontent des histoires secrètes, soulèvent des couches enfouies, s’emportent dans des cris rauques, remuent des respirations, secouent des temps géologiques lointains.

Il y a du rituel dans cette pièce pour 70 spectateurs réunis en masse, quelque chose de magique dans ces costumes et ces masques. Ce qui se fabrique là est une matière qui sonne et résonne de mille et une vies, mais aussi des fantômes du théâtre, des couches mémorielles souterraines. Une danse-archéologue au plus que présent, qui se propage des un·e·s aux autres, sonne, résonne. L’ECHO de tout ce qui vibre en eux, et se transforme en elles. »

Stéphanie Pichon

Distribution

Chorégraphie : Laurie Peschier-Pimont & Lauriane Houbey • INUI
4 Interprètes : Lucie Collardeau, Lauriane Houbey, Laurie Peschier-Pimont, + 1 en cours
Regard extérieur : Julie Nioche - AIME
Coach vocal : Dalila Khatir (en cours)
Coach empathie : Milena Gilabert + 1 (en cours)
Création costumes : Baptiste Pichaud
Lumière, Scénographie, Son : Christophe Cardoen + 1 (en cours)
Régie générale : en cours