SI
DEN
CES

RÉSIDENCES
2018/2019

2017/2018

2016/2017

2015/2016

2014/2015

2013/2014

2012/2013

Cie Corpo Material | Fernando Cabral

Corpo Material naît avec le projet de création d'Une émotion – une pièce materialiste et le désir du chorégraphe Fernando Cabral de sédimenter un nouveau cycle dans son travail chorégraphique.

Attaché depuis quelques années à la recherche et la création des dispositifs de partage de l'intime dans l'espace de représentation, il souhaite approfondir à travers ce nouveaucycle ses questionnements artistiques autour de la matérialité du corps et la physicalitédes émotions.

Cette recherche a été initiée par la création de la pièce solo The pleasure is mine en 2015, dans le cadre du Festival Préliminaires –Théâtre de Vanves. Cette pièce a été présentée ensuite à Paris en 2016, au Studio le Regard du Cygne et à Sao Paulo.

Mêlant un travail vocal et sonore traité en direct sur le plateau, avec The pleasure is mine Fernando Cabral met en jeu la question de la nudité en danse et développe sur scène un rapport d'immédiateté à la peau et au corps. Avec cette création il propose aux spectateurs à la fois un espace de partage et une réflexion autour de l’exposition de soi.

En prise avec son époque, Fernando Cabral a envie de proposer au public, et de construire avec lui, un rapport à la scène et au corps qui ne passe pas par une logique rationnelle, mais par une véritable connaissance des sens et par l'émotion.

Entre 2009 et 2015, il a développé des créations et des performances au sein de l'Association Bagacera, qu’il a co-dirigé avec la danseuse Lorena Dozio.

Parmi ces pièces, il y a Qui a besoin de réalité? en 2009, qui a été présentée au Festival des Sévelins à Lausanne, Festival de Naples, Biennale Grandeur Nature aux Lilas, au Point Ephémère à Paris et au Théâtre de Lugano; Accidental Projet en 2011, a été créée à la Tanzhaus de Zurich ; et la performance The pleasure is... en 2011, présentée au Centre d'Art Bétonsalon, à Paris, sur une invitation des artistes suisses Frédéric Moser et Phillipe Schwinger autour de la question de l'evasion scolaire en Seine Saint Denis.

Corpo Material annonce par conséquent une nouvelle étape pour le chorégraphe, dans laquelle il souhaite réunir autour de lui des danseurs, metteurs-en-scène, artistes plasticiens, ainsi que des théoriciens, afin de provoquer une synergie artistique, réfléchir et tenter d'inventer de nouveaux modes de produire et de créer.

C'est avec cette envie qu'une première série de laboratoires est mise en place à partir de 2017, dans les lieux qui accueillent la compagnie.

Ces laboratoires ont pour but la transmission de sa démarche chorégraphique et des matières physiques d' Une émotion – une pièce matérialiste.

 

Une émotion – une pièce matérialiste (volet 2)

Projet

Une émotion – une pièce matérialiste est un projet de création chorégraphique né du désir de questionner l'expérience physique des émotions.

En mettant en jeu la masse, la densité et la gravité du corps, avec cette nouvelle étape de création d' Une émotion - une pièce matérialiste je fais place au trouble, au bestiale et à l'expression brute des émotions.

J'approche l'écriture chorégraphique de cette pièce par deux mouvements distincts : d'un coté, la chute comme mouvement d’abandon et une manière d'aller puiser dans la matière du corps; de l'autre, le déploiement dans l'espace et dans le temps des forces y retrouvées.

En construisant ainsi une écriture de l'affect, avec la complicité de la danseuse Muriel Bourdeau, j'ai envie d'éprouver son poids, sa masse et sa matérialité, me poser sur son corps, me débattre avec elle et fondre en larmes, afin de créer une danse tragique et démesurée.

Une démesure abordée ici comme le manque ou l'excès de distance à sa propre émotion et au corps de l'autre. Ou encore comme une perte des repères sensoriels, dans laquelle les limites corporelles et spatiales sont brouillées. 

Une émotion – une pièce matérialiste est un projet de création conçu en deux parties : la Partie 1 est la version courte et épurée d'une durée de 25, qui a été crée et présentée entre janvier et avril 2018, au Théâtre Etoile du Nord – Scène Conventionnée Paris, à La Briqueterie CDCN Val de Marne et au Point Ephémère à Paris.

Celle-ci a préfiguré la création intégrale de la pièce, d'environ 45 minutes, dont la création est prévue au cours de l'année 2019.

Distribution

conception et chorégraphie : Fernando Cabral

création et interprétation : Muriel Bourdeau et Fernando Cabral

assistance à la dramaturgie : Thomas Badinot

création sonore : Fernando Cabral et distribution en cours

admnistration de la production : Sergio Chianca

photos : Alexandra Dreyfus