SI
DEN
CES

RÉSIDENCES
2020/2021

2019/2020

2018/2019

2017/2018

2016/2017

2015/2016

2014/2015

2013/2014

2012/2013

Compagnie Fluo I Nadia Larina

La compagnie fluo est née en 2015 de l’initiative de la danseuse russe Nadia Larina et du musicien, poète et chanteur Bastien Fréjaville, comme un prétexte de l’expérimentation chorégraphique et musicale. La compagnie a débuté avec la création de «Corps de ville», une pièce pour quatre danseurs et quatre musiciens live. En 2017, la chorégraphe Nadya Larina a décidé de revenir à ses racines russes, ukrainiennes et soviétiques pour créer la Zone, solo chorégraphique inspiré de l’univers du cinéaste Andreï Tarkovski et du poète russe Vladimir Vyssotski. Bastien Fréjaville a créé la musique originale du spectacle qui a tourné dans le cadre des Scènes d’été en Gironde, a été présenté au festival OFF d’Avignon et en Russie au centre culturel de Lebedyan.

Every drop of my blood ou Une femme à la fenêtre (titre provisoire – création 2021)

Projet

Une femme est enfermée dans une boîte en verre, une sorte de cercueil large, mis verticalement, la taille d’une cabine téléphonique. On voit sa journée se dérouler : elle vaque aux occupations quotidiennes, travaille, fais des gestes de tous les jours. Mais pendant ce temps la boîte se remplit d’eau inévitablement… A la fin de la pièce le personnage est englouti par l’eau qui devient rouge. La danseuse réussit à ouvrir la porte et toute cette eau rouge se déverse à l’extérieur. Suit une danse frénétique, désarticulée et libératrice.
J’ai voulu partager ma sensation d’enfermement et ma soif de liberté et de l’amour.
La pièce est inspirée en partie de la vie de Kurt Cobain également, d’où l’utilisation de ses bandes sonores et des bribes de ses interviews (éventuellement). Mélanie Trugeon partage avec nous, à travers ses textes diffusés, sa vision de la chair solitaire et enfermée, la chair en l’absence de contact avec une autre chair.
Depuis la nuit des temps les femmes sont enfermées à l’intérieur des maisons, derrière les fenêtres. Les unes y travaillent - s’occupent de la maison et des enfants -, les autres, les plus « chanceuses », - s’ennuient, attendent leur prince, essayent de le séduire, en chantant, en brodant, en mettant de beaux habits… L’intérieur est une manière de vivre ou plutôt une contrainte de beaucoup de femmes. Elles y sont habituées. Mais leur soif de liberté reste inassouvie. Elles deviennent voraces et louves pour le satisfaire. Pourront-elles un jour exaucer leurs désirs et leurs aspirations ?

Distribution

Chorégraphe : Nadia Larina
Musique live (guitare, machines, voix) : Bastien Fréjaville, Nadia Larina, bandes de Nirvana
Texte : Mélanie Trugeon
Vidéo : Giulia Grossman
Production : Compagnie FluO