SI
DEN
CES

Les accueils studios qui s’inscrivent dans des périodes de 5 à 10 jours, offrent aux compagnies professionnelles un cadre de travail optimal. Chaque compagnie propose un temps de rencontre ouvert à tous, gratuit, qui permet un échange privilégié avec les artistes en résidences dans un autre cadre que celui de la scène : apprehender la réalité et la diversité de la création contemporaine.

RÉSIDENCES
2016/2017

2015/2016

2014/2015

2013/2014

2012/2013

Correspondance Madeleine - Viarme - projet partagé avec La Ruche

La Ruche et la compagnie 29x27/SEPT CENT QUATRE VINGT TROIS s’associent pour créer un temps fort autour de l’écrit et de la danse. Pour cette deuxième édition de “Correspondance Madeleine Viarme”, ils invitent la compagnie danse Louis Barreau et Frédérique Germanaud ainsi que la compagnie Copier Coller – Tidiani N’Diaye et Emmanuel Lambert.

Deux soirées pour un plateau partagé le vendredi 10 et le samedi 11 mars 2017 au Théâtre la Ruche.

>> Réservation
8 Rue Félibien, 44000 Nantes
02 51 80 89 13
https://theatrelaruche.wixsite.com/accueil

La chorégraphie, écriture en mouvement, peut-elle inspirer un écrivain ?
Pourra-t-on danser ses mots, ses phrases, son univers ?
Pourra-t-on retracer les mouvements, les gestes du corps de lettres et de mots ?
C’est en tout cas l’envie de notre correspondance.

Notre propos artistique s’est d’abord amorcé autour d’affinités communes. L’autre motivation est l’intérêt que nos deux compagnies et lieux artistiques portent à la diffusion : Nous sommes chacun engagés dans ce travail de médiation à l’égard des habitants des quartiers où nous sommes implantés. Notre désir commun est d’embarquer dans ce voyage de l’écrit et de la danse les publics habitués de la Ruche et ceux du SEPT CENT QUATRE VINGT TROIS.
 

Performance de la compagnie danse louis barreau et Frédérique Germanaud :

NOUS BRUISSONS DE TOUTES LES VOIX QUI NOUS PORTENT
" Nous sommes constitués de fragments que nous tentons d’assembler en une précaire construction. Nous partons d’une question source. Nous laissons entraîner par le courant. Ce qui nous émerveille : la possibilité d’un pas. Franchir la distance entre la peine et son expression. Je dis la peine, mais ce peut être la joie, ou la nuit."
Frédérique Germanaud
 
Nous bruissons de toutes les voix qui nous portent est une exploration danse-littérature fruit d'une rencontre entre l'écrivain Frédérique Germanaud et le chorégraphe Louis Barreau dans le cadre du trio BOLERO BOLERO BOLERO pour 3 performeurs.

Ce projet aujourd'hui à l'état d'ébauche apparaît comme un écho à la fois chorégraphique et littéraire aux expériences vécues par l'auteure et le chorégraphe pendant le processus de création du trio.
Né de la matière de cette pièce composée sur le Boléro, il ouvre pourtant de nouveaux espaces, interrogeant nos rapports au corps, ce qui nous défait, ce qui nous lie et nous tient debout.

Correspondance Madeleine - Viarme, édition 2

Projet

Cette année, nous accueillerons deux soirées partagées :

Autour de BOLERO BOLERO BOLERO : allers et retours de la danse à la littérature, de la littérature à la danse”.
compagnie danse louis barreau (chorégraphe) et Frédérique Germanaud (auteur).

&

Moi, Ma Chambre et Ma rue” de Tidiani N’Diaye, Compagnie Copier Coller (chorégraphe).
et Emmanuel Lambert (auteur)

Distribution