SI
DEN
CES

Les accueils studios qui s’inscrivent dans des périodes de 5 à 10 jours, offrent aux compagnies professionnelles un cadre de travail optimal. Chaque compagnie propose un temps de rencontre ouvert à tous, gratuit, qui permet un échange privilégié avec les artistes en résidences dans un autre cadre que celui de la scène : apprehender la réalité et la diversité de la création contemporaine.

RÉSIDENCES
2016/2017

2015/2016

2014/2015

2013/2014

2012/2013

Compagnie Catherine Berbessou

Catherine Berbessou

Catherine Berbessou commence son parcours professionnel à l’Ecole des Rencontres Internationales  de Danse Contemporaine avec Françoise et Dominique Dupuy.

 Très vite elle est danseuse dans la Cie l’Esquisse (Joëlle Bouvier, Régis Obadia) puis rejoint la Cie Claude Brumachon.

En 1993, elle fonde sa propre Cie et crée pour la Biennale Nationale de la Danse du Val de Marne A Table. C’est aussi l’année où elle s’enflamme pour le tango argentin qu’elle pratique à Buenos Aires avec de grands maîtres.

En 1996, elle crée A Fuego Lento, spectacle sur l’univers du tango à travers une dramaturgie contemporaine coproduit par la Biennale de Danse de Lyon. Ce spectacle obtient  l’appui du Théâtre de la Ville  à Paris et connaît un beau succès National et International.

En 1997, elle assiste en qualité de chorégraphe le comédien Jacques Gamblin pour son spectacle Le Touché de la hanche.

De 1998 à 2002, La Cie s’installe en résidence aux Gémeaux  Scène Nationale de Sceaux.

En 1999, elle crée Valser présenté entre autres au Festival d ‘Avignon et au Festival de Marseille.

En 2000, elle travaille en collaboration avec le réalisateur Sébastien Jaudeau sur le film Intrusion et présente son nouveau spectacle Rencontre Exceptionnelle.

En 2002, la Cie retrouve le Théâtre des Gémeaux à Sceaux en résidence de création pour Fleur de Cactus, coproduit aussi par le  Théâtre de la Ville et le  Festival de Marseille .

En 2009, elle participe au duo In I d’Akram Khan et Juliette Binoche sur la partie tango argentin.

En 2010, elle chorégraphie un solo pour la comédienne Armelle Deutsch dans Pigalle la nuit de Hervé Hadmar.

En 2014, elle remonte Valser pour les danseurs du  Ballet du Capitole de Toulouse à la demande de Kader Belarbi, ce spectacle  entre au répertoire du Ballet du Capitole de Toulouse.
Depuis 2003, elle se consacre à l’enseignement et la pratique du tango argentin avec Federico Rodriguez Moreno en France et à l’étranger, et chorégraphie pour de nombreux festivals de tango argentin.

 

Tu, el cielo y tu

Projet

« Tu, el cielo y tu »

« Que serait le sentiment amoureux sans l’attirance des corps, l’alchimie étrange, jouisseuse et ravissante qui en émane ? Sans cette avalanche de regards, de touchers, d’étreintes et de sentiments qui nous assaillent ? Je prends le parti d’explorer les contours et les affres de la passion amoureuse, en ce qu’ils s’inscrivent d’abord dans un rapport corporel à l’autre. Le rouge et le noir, la vitalité et la destruction, la force et la douleur…, s’il est une expérience commune qui nous éloigne des interprétations univoques, c’est bien celle du sentiment amoureux. De l’érotisme avide et monomaniaque à l’indifférence, nos corps en portent les traces, et se souviennent des moments d’extase, d’égarement et de fusion…, tout comme des états d’abandon. Là où les mots entretiennent au désir amoureux et à l’érotisme un rapport singulier, le corps s’en fait la chambre d’écho.

Danser avec amour, tendresse, désir, passion ;  ou avec indifférence, le cœur déjà ailleurs, ou rongé par une jalousie irrépressible. Comment les hommes et les femmes s’y prennent-ils pour se laisser à désirer ? Quel corps mettent-ils en avant et quelles manières ont-ils de s’en servir pour élaborer leur intégrité face à l’autre sexe ? Les rapports sensuels entre les hommes et les femmes seront au cœur de cette création.

Barthes avait manié la langue pour traiter du discours amoureux. J’emprunte les chemins tortueux du tango mélangés à la gestuelle du contemporain. Le tango devient dans ma démarche une pensée amoureuse pour nos corps qui jaillit de l’étreinte de la danse. »

Catherine Berbessou

« Tu, el cielo y tu »

Co production : La Briqueterie – CDC du Val-de-Marne, le Théâtre de Rungis, Le Théâtre - Scène Nationale de Mâcon, le Dôme Théâtre  d’Albertville, la Filature -Scène Nationale de Mulhouse, MCNA de Nevers

Accueil studio  : Partenariat avec la Compagnie 29x27 – sept cent quatre vingt trois– Nantes, Accompagnement spécifique à Micadanse- Paris

Distribution

Durée environ 1h20

Chorégraphie : Catherine Berbessou

Assistante : Claire Richard

 Interprètes :
Carmela Acuyo
Stéphane Bourgeois
Rémi Esterle
Noémi Ettlin
Claire Meguerditchian
Willem Meul
Marion Métais
Sabine Novel
Federico Rodriguez Moreno
Isabelle Teruel

Scénographie/lumière : Marc Oliviero

Son : Antisten

Costumes : Myriam Drosne

Régie générale : Christophe Velay

Production  : Françoise Empio

Diffusion : Anne lise Ourmières