SI
DEN
CES

RÉSIDENCES
2021/2022

2020/2021

2019/2020

2018/2019

2017/2018

2016/2017

2015/2016

2014/2015

2013/2014

2012/2013

Léa Vinette

LEA VINETTE, interprète se forme d’abord au conservatoire de Nantes, puis de Lyon, et suit ensuite la formation en danse et chorégraphie à l’école d’arts supérieurs ArtEZ aux Pays-Bas. Elle y danse notamment les pièces des chorégraphes Amos Ben-Tal, Nicole Beutler, Adam Peterson, la pièce Interior Drama de Lucinda Childs, et participe à la création et tournée de SOUL#1 audience de la cie Meyer-Chaffaud.

Depuis sa sortie de l’école en 2017, Léa travaille avec Liat Magnezy, Ido Batash, Michèle-Anne de Mey et Fatou Traoré, Rakesh Sukesh. En 2014, Léa rencontre Florence Augendre et son travail de fasciapulsologie appliquée à la danse. Pour Léa, cette pratique devient une vraie recherche physique et intellectuelle, et un outil important dans son propre travail de création.

En 2020, Léa suit la formation à Charleroi Danse en danse et pratiques chorégraphiques où elle rencontre Mark Tompkins, Boris Charmatz, Lia Rodrigues, Nora Chipaumire, Sophie Perez et Xavier Boussiron. Elle travaille actuellement comme interprète avec Louise Vanneste-Rising Horses (BE), Tabea Martin (CH) ainsi qu’avec PLAY / Michèle Murray (FR).

Léa développe son propre travail en tant que chorégraphe, elle est soutenue en France et en Belgique pour la création 2022 de son premier solo Planète A (titre provisoire). 

Planète A

Projet

Solo chorégraphique

Une jeune femme vit seule dans un espace brillamment blanc et froid dans lequel l'obscurité n’existe pas. Progressivement, l'obscurité apparait. Angoissée par cet étrange phénomène qui absorbe lentement le monde qu'elle connaît ; elle se sent disparaître et se met à traverser des états physiques contradictoires, de la frénésie à la retenue. Plus l'obscurité vient, plus elle perd ses repères et plus son état devient capricieux et erratique. Elle crie à l'aide et en même temps crie de plaisir, se sentant vivante et vibrante jusqu'aux profondeurs du cosmos. La femme partage avec le public l'énergie transcendante de la nuit dans une danse primitive et animale. Son corps est sensible, intuitif, multiple, décomplexé et contradictoire. 

Coproduction par l’association Lhaksam et La Nuée ASBL

Distribution

Chorégraphie et interprétation : Léa Vinette

Conseil artistique et soutien physiologique : Florence Augendre

Création sonore : Gwenaël Bodet

Création lumière : Gaspar Schelck

Création costume : Luca Tichelman

Création image : Simon van der Zande