DA
GO
GIE

La présence des artistes en résidence offre une réelle opportunité de créer un espace rare où la pédagogie est en lien direct avec l’acte de création. Un éventail large de propositions a été mis en place pour tous les publics.

Les intervenants

§ Anne Reymann

Anne Reymann, très tôt marquée par les univers chorégraphiques et théâtraux de Philippe Chevalier aux atmosphères de bals des années 50, décide de partir à la recherche de terrains chorégraphiques particuliers.
A Aix-en-Provence, en 1996, elle rencontre Marie-Hélène Desmaris avec qui elle partage deux expériences chorégraphiques dans des jardins et sites archéologiques et découvre, à Marseille, la danse-voltige avec Olivier Farge sur la création de "Humains".
Séduite par une danse qui trouve son lieu de recherche et de représentation dans l'espace public, elle rejoint Anne Le Batard et le groupe Ex Nihilo à Marseille. Elle participe alors aux diverses créations "La plus belle heure", "Tourne-vire", "Loin de là", "Salida", "Passants", spectacles qui affirment une qualité de danse physique, engagée et expressive, tournée sur les relations humaines et le rapport de la danse à son environnement.
Avec "Le Tombeau d'Orlando", elle choisit d'approfondir la notion de personnage et de préciser l'espace intime, où se croisent mouvement, intention et expressivité, ceci à partir d'un argument littéraire, avec un metteur en scène.

Parallèlement à son parcours de danseuse, elle mène des activités pédagogiques en animant des ateliers chorégraphiques pour enfants et adultes, dans des associations ou en milieu scolaire.

Anne Reymann, © Kostar