DA
GO
GIE

Convaincus qu’un danseur ne peut se construire d’une seule parole, nous proposons un éventail de plusieurs artistes intervenants. Ils composent ainsi un collège pédagogique commun mais riche du parcours et des outils propres à chacun pour transmettre la danse.
Ce principe est adapté en fonction du niveau des cours, c’est ce que nous nommons " PÉDAGOGIE PARTAGÉE " qui fait la singularité de la transmission au 783 depuis sa création. Matthias Groos est le garant de la cohérence artistique et pédagogique de la pratique.

Toute pratique nécessite une adhésion annuelle à l'association de 15€.
Remboursement uniquement sur présentation d'un certification médical de contre-indication à la pratique de la danse.


Tout adhérent.e accède à des tarifs privilégiés avec nos partenaires :
> Tarif réduit au Quatrain à Haute Goulaine
> Tarif réduit au Cabinet d'osthéopatie Madeleine Champ de Mars - 50 rue Fouré

Intervenants ext.

§ Betty Tchomanga I association Lola Gatt

Je suis née en 1989 en Charente-Maritime d’un père camerounais et d’une mère française. Je prends mes premiers cours de danse moderne jazz et classique à 9 ans. Je  me forme ensuite au Conservatoire de Bordeaux ainsi qu’auprès d’Alain Gonotey Cie Lullaby entre 2004 et 2006. C’est en 2007 que je m’oriente plus particulièrement vers la danse contemporaine lorsque j’intègre la Formation d’artiste chorégraphique du Centre National de Danse Contemporaine d’Angers (CNDC) sous la direction d’Emmanuelle Huynh.
En parallèle, je poursuis des études littéraires à l’Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle jusqu’en 2014 où j’obtiens un master 2 en lettres modernes.

Je termine la formation au CNDC d’Angers en 2009 et je débute en même temps ma carrière d’interprète auprès d’Emmanuelle Huynh (Cribles, Augures) et Alain Buffard (Tout va bien). Par la suite, je multiplie les expériences d’interprète pour des chorégraphes aux esthétiques diverses : Raphaëlle Delaunay (Bitter Sugar), Fanny de Chaillé (Passage à l’acte), Gaël Sesboüé (Grammes), Éléonore Didier (Moi, mes copines, à l’instant où ça s’arrête), Anne Collod (Le parlement des Invisibles), Herman Diephuis (Clan ; Mix), Nina Santès (Hymen Hymne ; République Zombie).Toutefois, mon parcours d’interprète sera principalement marqué par la rencontre et collaboration avec Marlene Monteiro Freitas qui commence en 2014 et se poursuit aujourd’hui (D’ivoire et chair, les statues souffrent aussi ; Bacchantes, prélude pour une purge ; Mal Embriaguez Divina).
D’autres expériences viennent nourrir ma pratique d’artiste interprète. Notamment des performances pour le plasticien Alex Ceccetti et un premier rôle dans Secteur IX B, un film de Mathieu K. Abonnenc présenté à la Biennale de Venise 2015.

Par ailleurs, depuis ma sortie de l’école du CNDC d’Angers en 2009 je n’ai jamais dissocié ma pratique d’interprète d’une pratique d’auteure. Cette dernière prendra différentes formes : en 2012 je signe –A-ou il a sûrement peur de l’eau le poisson en collaboration avec le musicien Romain Mercier ; puis en 2013, je crée un spectacle in situ intitulé Le Rivage en collaboration avec Oriane Déchery et Jérôme Andrieu.
En 2016, j’intègre l’Association Lola Gatt Productions chorégraphiques implantée à Brest en tant que chorégraphe associée avec Gaël Sesboüé et Marie-Laure Caradec. La même année, je chorégraphie et mets en scène Madame, une pièce pour trois interprètes. En 2020 je crée un solo intitulé Mascarades que j’interprète et chorégraphie. Aujourd’hui, je travaille sur une pièce pour trois interprètes intitulée provisoirement Wildfire et dont la création est prévue pour 2022.

 

Photo : © Didier Olivré / Thibault Montamat

© Didier Olivré / Thibault Montamat, © Didier Olivré / Thibault Montamat