DA
GO
GIE

Convaincus qu’un danseur ne peut se construire d’une seule parole, nous proposons un éventail de plusieurs artistes intervenants. Ils composent ainsi un collège pédagogique commun mais riche du parcours et des outils propres à chacun pour transmettre la danse.
Ce principe est adapté en fonction du niveau des cours, c’est ce que nous nommons " PÉDAGOGIE PARTAGÉE " qui fait la singularité de la transmission au 783 depuis sa création. Matthias Groos est le garant de la cohérence artistique et pédagogique de la pratique.

Toute pratique nécessite une adhésion annuelle à l'association de 15€.
Remboursement uniquement sur présentation d'un certification médical de contre-indication à la pratique de la danse.

Intervenants ext.

§ Cécile Ghrenassia

D'abord comédienne, Cécile Ghrenassia rencontre le mime avec Marcel Marceau et sort diplômée de son École Internationale de Mime en 2005. À l'Université Paris 8, elle étudie le corps du danseur au département danse. Elle poursuit son exploration du corps en scène à travers le clown (Prix du Public Mim'Off 2010, Les carrefours des clowns et les Précipités avec Aurélie Messier) et interroge l'émergence du mouvement avec le buto et le danseur Gyohei Zaitsu.

Ces dernières années, elle mêle sa connaissance du jeu corporel à la manipulation d'objets et de matières marionnettiques. Elle se forme et collabore avec Claire Heggen (Théâtre du Mouvement), Camille Trouvé (Les Anges au plafond), Jean - Louis Heckel (La Nef), Luc Laporte (Cie Contre - Ciel), Pascale Bastard (Cie Patachon) et le CFPTS.

Parallèlement, ses activités pédagogiques sont une autre occasion de questionner les possibilités scéniques du corps en mouvement des adultes aux enfants. Elle participe à la création des Mouvementés, carrefour artistique, lui permettant avec les Laboratoires des Mouvements de poursuivre cette recherche sur les états de corps et de matières et leur mise en mouvements. IRM party est la première création dans laquelle Cécile Ghrenassia convoque aussi radicalement ses diverses influences pour interroger un propos scénique rare et un rapport au public différent.

Cécile Grenhassia, Photo de V.Fernandel