DA
GO
GIE

Convaincus qu’un danseur ne peut se construire d’une seule parole, nous proposons un éventail de plusieurs artistes intervenants. Ils composent ainsi un collège pédagogique commun mais riche du parcours et des outils propres à chacun pour transmettre la danse.
Ce principe est adapté en fonction du niveau des cours, c’est ce que nous nommons " PÉDAGOGIE PARTAGÉE " qui fait la singularité de la transmission au 783 depuis sa création. Matthias Groos est le garant de la cohérence artistique et pédagogique de la pratique.

Toute pratique nécessite une adhésion annuelle à l'association de 15€.
Remboursement uniquement sur présentation d'un certification médical de contre-indication à la pratique de la danse.

Intervenants ext.

§ Konan Dayot

Konan Dayot est un artiste originaire de la région nantaise. A 10 ans, Konan devient le plus jeune membre d’ARABAT, un collectif de free jazz et de musiques improvisées. De 2000 à 2005, il intègre le Conservatoire à Rayonnement Régional en percussions classiques, batterie jazz, batuccada, orchestres symphonique et harmonique.

En parallèle, il étudie pendant trois années la danse contemporaine dans cette mêmeinstitution. Konan choisit ensuite de mettre l’accent sur ses études en danse contemporaine. C’est ainsi qu’il entre au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP). Sa scolarité se fera en classes à horaires aménagées (CHAM/CHAD), du collège au lycée, ce qui lui permis ainsi de suivre une éducation artistique pluridisciplinaire et intense.

A la fin de ses études, il participe à un échange avec la Julliard School de New York, puis à une création avec Larrio Ekson & Carolyn Carlson (« Mouvements pétrifiés ») à la cour Richelieu du musée du Louvre. En 2010, il obtient le Diplôme de Formation Supérieur du CNSMDP et consécutivement le Diplôme d’Etat de professeur de danse contemporaine, délivré parle Centre National de la Danse de Lyon.

Dans le cadre du projet Korrespondance Europe (FR, AL, CZ, SLQ) il décroche son premier contrat sur audition. Par la suite, il rentre dans la cie Steptext Dance Project basée à Bremen en Allemagne, avec laquelle il a participé à diverses créations : TheBog Forest, The Drift, The Desert, un solo nommé Porzellan, Zwei Giraffen TanzenTango, assiste et collabore avec le chorégraphe, fait passer les auditions afin derecruter les danseurs des nouveaux projets de la compagnie

En 2012, il collabore notamment avec le chorégraphe albanais Blenard AZIZAJ & Helge LETONJA pour « Needs ». Cette pièce créée en un mois, est accompagnée de workshops quotidiens et destinée aux 13 étudiants en fin d’études au sein du MODEM de Roberto Zappala. Ce dernier invite Konan à participer au projet « ICantieri dell'Immaginario », laboratoire et performance à l’Aquila (IT). Cette même année, il part dans le désert du Sahara réaliser avec son frère Ewan, le court métrage Tic Tac Drop. Par la suite, il est protagoniste dans des créations françaises, comme la Cie Gambit (InBetween), la Cie&Co (A Rebours), Thomas LEBRUN (Le Baiser), Olivia Grandville avec La Spirale de Caroline (Combat de Carnaval et Carême / Foules}, la Cie Kashyl (Unisson), Boris Charmatz (10000 gestes); ainsi qu’avec des chorégraphes européens tels que John Scott de l’Irish Modern Dance Theatre pour “Lear”, Thierry Smits de la compagnie Thor, basée à Bruxelles, pour la création de “Cocktails”.

Fort d’une experience scénique internationale, il danse notamment sur les scènes du théâtre de la ville de Mexico City, le Queen Elizabeth Hall et le Tate Modern à Londres, le Peter Jay Sharp Theater à New York, l’Opéra National de Rouen, le Théâtre Royal de Brugge,, le Lieu Unique de Nantes.

Konan Dayot, Konan Dayot